jardins familia 091Inauguration : l'école de l'Alloeu a ouvert ses portes au grand public

Depuis le 9 mars, les 400 élèves de l'école et l'équipe enseignante ont trouvé leurs marques dans la nouvelle école de l'Alloeu. Samedi 18 avril, ce sont les parents mais aussi de nombreux habitants de La Gorgue qui ont découvert cette nouvelle infrastructure au cours de l'inauguration qui s'est déroulée en présence du Sous-Préfet de Dunkerque.

 

ozio_gallery_jgallery

A 9 h 45, les écoliers et leurs enseignants ont donné le départ du cortège qui s'est élancé de l'hôtel de ville. Ils précédaient symboliquement l'Harmoniejardins familia 047Municipale, les personnalités, les parents d'élèves et un nombreux public. Près de 600 personnes se sont retrouvées devant l'entrée de l'école de l'Alloeu pour la coupure du ruban inaugural par Henri Jean, Sous-Préfet, entouré de Philippe Mahieu, maire, Thierry Denoyelle, Inspecteur d'Académie adjoint, Michel Bodart et Michel Dupas, respectivement, adjoint aux travaux et aux écoles, Françoise Hostalier, ancien ministre et Inspectrice Générale de l'Education Nationale, Mireille Derville, Inspectrice de l'Education Nationale, Pascal Rommelard, directeur de l'école de l'Alloeu ainsi que de nombreux autres élus du territoire.

16 salles de classes sur 2200 m²

« Participe passé, quatre et quatre font huit, leçons de français, de mathématiques... »Dans la cour de l'école, les élèves ont interprété la chanson de France Gall : « Sacré Charlemagne » sous la direction de Jo Sansen. A l'heure des allocutions, Monique Evrard, adjointe à l'action sociale et à l'emploi, a présenté les différents intervenants, avant que Philippe Mahieu ne développe les grandes étapes de l'enseignement à travers les siècles, puis une présentation du nouveau groupe scolaire. « A l'est : le groupe des maternelles qui s'articule autour d'une placette centrale végétalisée. A l'ouest : les classes primaires avec une longue cour, la bibliothèque et les dix classes. Au sud : les locaux administratifs et la garderie ». Un bâtiment de 2200 m² qui se caractérise par ses matériaux naturels, un chauffage basse température par le sol, de grandes verrières, des classes isolées phoniquement et dans chaque partie, des préaux qui peuvent facilement se transformer en salles de classe, en fonction de l'évolution de l'effectif. Le tout a été réalisé par onze entreprises dont neuf locales a indiqué le premier magistrat qui a également précisé : « cette réalisation est financée sur fonds propres, grâce à une gestion rigoureuse et avisée depuis de nombreuses mandatures ».

Le premier magistrat a félicité l'architecte Bruno Squevin pour ce projet ainsi que Fabrice Pietersoone, directeur général de services et les techniciens de la commune de La Gorgue. Il a également remercié Michel Bodart pour le suivi au quotidien du chantier, ainsi que Michel Dupas pour le choix du mobilier et des vidéo-projecteurs interactifs qui équipent 6 salles de classe.

jardins familia 187Un outil pour bâtir l'avenir des enfants

Henri Jean a salué la leçon d'histoire universelle, de bravoure en matière de mathématiques comptables et le cours de gestion publique du maire de La Gorgue avant de le remercier, ainsi que son équipe, pour la réalisation de cette nouvelle école. « Je peux mesurer, au poste où je suis, les difficultés et l'obstination qu'il faut pour bâtir un projet, suivre le déroulement des travaux pour aboutir à cette belle réalisation » a indiqué le Sous-Préfet, ajoutant : « un bâtiment qui est un outil pour bâtir l'avenir des enfants avec l'équipe enseignante ».

L'école du troisième millénaire

« Les valeurs de la République, je les vois devant moi avec cette belle réalisation » a lancé Thierry Denoyelle, inspecteur d'académie adjoint qui a souligné une ambition rare de construire une école primaire : « une école du troisième millénaire ». Il a également précisé que l'école de l'Alloeu était la treizième plus grande école primaire sur les mille sept cents du département.

L'école de l'Alloeu est désormais installée sur les anciens établissements Régnier. Christian Régnier a évoqué quatre vingt-dix ans d'histoire familiale et la valeur du travail de son père.

Une école grande et lumineuse

Les visiteurs ont ensuite découvert les salles de classe, la rue côté primaire et la placette côté maternelles sous les verrières. Ils ont suivi les démonstrations des VPI par une classe ou les ateliers manuels chez les petits. Tous étaient étonnés par les dimensions et la luminosité de la nouvelle école et la plupart aurait aimé bénéficier d'un tel équipement lorsqu'ils étaient sur les bancs de l'école !